About The Author

Phil Flynn

Phil Flynn is writer of The Energy Report, a daily market commentary discussing oil, the Middle East, American government, economics, and their effects on the world's energies markets, as well as other commodity markets. Contact Mr. Flynn at (888) 264-5665

[Zonebourse]

Les cours du pétrole reculaient lundi en cours d’échanges européens dans un marché inquiété par le nombre de puits actifs aux Etats-Unis, selon des données parues vendredi soir.

Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 66,88 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 43 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude” (WTI) pour la même échéance cédait 37 cents à 63,18 dollars.

“L’idée que la production américaine pourrait continuer d’augmenter inquiète”, a noté Phil Flynn, analyste chez Price Futures Group.

“Les dernières données sur les forages américains font état d’une cinquième semaine consécutive de hausse du nombre de puits actifs”, a commenté Stephen Brennock, analyste chez PVM, qui y voit “le signe que les problèmes de l’Opep avec le schiste américain ne sont pas près de s’atténuer”.

Selon les données de l’entreprise privée Baker Hughes publiées vendredi, le nombre de puits de pétrole actifs a augmenté d’un la semaine dernière. La hausse du nombre de puits actifs laisse présager une hausse de la production américaine à moyen terme, alors que le pays extrait déjà à des niveaux records.

“Il ne faut pas exclure un rebond des prix en cours de séance, car le marché action carbure, ce qui est de bon augure pour la demande de pétrole”, a ajouté M. Flynn.

Les prix avaient grimpé la semaine dernière, alors que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) multiplie les déclarations pour rassurer les marchés.

Alors que le cartel s’est associé à dix autres producteurs, dont la Russie, pour limiter leur production et rééquilibrer le marché mondial. Cet accord a déjà été prolongé à deux reprises et doit actuellement durer jusqu’à fin 2018, mais le ministre de l’Energie des Emirats arabes unis a affirmé la semaine dernière sa volonté de poursuivre cette coopération sur le long terme.
http://www.zonebourse.com/WTI-2355639/actualite/Le-petrole-en-legere-baisse-les-puits-actifs-augmentent-aux-Etats-Unis-26057781/

Questions? Ask Phil Flynn today at 312-264-4364        
Tagged with: